双子姉妹の歌 — 野宮真貴 en duo avec クレモンティーヌ

Nous somm’s deux soeurs jumell’s, nees sous le signe des Gemeaux,
Mi fa sol la mi re, re mi fa sol sol sol re do.
Toutes deux demoisell’s, ayant eu des amants tres tot,
Mi fa sol la mi re, re mi fa sol sol sol re do.

Nous fumes toutes deux elevees par maman,
Qui pour nous se priva, travailla vaillamment.
Elle voulait de nous faire des erudit’s,
Et pour cela vendit toute sa vie des frit’s.

Nous sommes toutes deux nees de pere inconnu.
Cela ne se voit pas, mais quand nous sommes nues,
Nous avons toutes deux au creux des reins, c’est fou…
La, un grain de beaute… qu’il avait sur la joue.

Nous somm’s deux soeurs jumell’s, nees sous le signe des Gemeaux,
Mi fa sol la mi re, re mi fa sol sol sol re do.
Aimant la ritournell’, les calembours et les bons mots,
Mi fa sol la mi re, re mi fa sol sol sol re do.

Nous sommes toutes deux joyeus’s et ingenues,
Attendant de l’amour ce qu’il est convenu
D’appeler coup de foudr’ ou sauvage passion.
Nous sommes toutes deux pretes a perdre raison.

Nous avons toutes deux un’ ame delicat’,
Artistes passionnees, musicienn’s, acrobat’s.
Cherchant un homme bon, cherchant un homme beau,
Bref, un homme ideal avec ou sans defaut.

Nous somm’s deux soeurs jumell’s, nees sous le signe des Gemeaux,
Mi fa sol la mi re, re mi fa sol sol sol re do.
Du plomb dans la cervell’, de la fantaisie a gogo,
Mi fa sol la mi re, re mi fa sol sol sol re do.

Je n’enseignerai pas toujours l’art de l’arpege.
J’ai vecu jusqu’ici de lecons de solfege.
Mais j’en ai jusque-la, la province m’ennuie.
Je veux vivre a present de mon art a Paris.

Je n’enseignerai pas toute ma vie la danse,
A Paris moi aussi je tenterai ma chance.
Pourquoi passer mon temps a enseigner des pas,
Alors que j’ai envie d’aller a l’opera.

Nous sommes deux soeurs jumelles, nees sous le signe des Gemeaux,
Mi fa sol la mi re, re mi fa sol sol sol re do.
Deux c?urs, quatre prunelles, a embarquer allegretto,
Mi fa sol la mi re, re mi fa sol sol sol re do.